Coronavirus

Coronavirus

Les coronavirus sont des virus généralement responsables d’infections des épithéliums des appareils digestifs et respiratoires chez l’Homme, mais aussi chez l’animal (mammifères et oiseaux). L’aspect de leurs particules virales avec une couronne de larges projections de 20 nm de hauteur ancrées dans la membrane virale est caractéristique de cette famille.

Ces projections (également appelées spicules ou « spikes » en anglais) sont exclusivement composées de la protéine S assemblée en homotrimère. S a comme fonction essentielle de reconnaitre et de se fixer à la surface cellulaire à un récepteur spécifique, cette interaction représentant la première étape de l’entrée du virus dans la cellule cible.

Nos travaux portent essentiellement sur le SARS-CoV-2 et dans une moindre mesure sur des coronavirus d’intérêt vétérinaire.

Global

Nos objectifs scientifiques sont :

Nous avons pu montrer sur le modèle hamster que l'infection par le SARS-CoV-2 entrainait une desquamation massive de l'épithélium olfactif assurant la première étape de la détection des odeurs dans la cavité nasale ce qui explique le symptôme d'anosmie très souvent observées chez les patients souffrant de la COVID-19. Nous cherchons à comprendre les origines cellulaires de ce phénomènes afin de développer des approches thérapeutiques mais aussi étendre nos résultats de manière plus générale aux relations entre virus respiratoires et cavité nasale.

Nous avons sélectionné des protéines artificielles se fixant avec une forte affinité sur le spike du SARS-CoV-2. Certaines d’entre elles sont capables de neutraliser le virus en culture cellulaire et s’avèrent avoir des propriétés thérapeutiques d’intérêt. Ce projet est prolongé par le développement de stratégies originales pour augmenter la biodisponibilité de ces antiviraux dans la cavité nasale. Nous anticipons qu’elles soient ainsi capables de bloquer efficacement la transmission horizontale du virus.

Les récepteurs cellulaires à des coronavirus animaux ne sont pas tous identifiés. Plus particulièrement, la nature du récepteur au virus de la bronchite infectieuse aviaire ainsi qu’au virus de la diarrhée épidémique porcine, deux coronavirus ayant un fort impact économique dans les filières de production aviaire et porcine, ne sont pas identifiés. Nous développons des stratégies expérimentales pour les caractériser.

 

Dans ce dossier

We are currently looking for a motivated student for a PhD to work on the field of antiviral treatments of the nasal cavity to limit aerial transmission.

Date de modification : 30 novembre 2023 | Date de création : 19 octobre 2021 | Rédaction : NM